C'est une suite de hasards, de circonstances fortuites qui m'ont dirigée vers le Mexique ancien.

Le Musée de l'Homme eut bien souvent ma visite, découverte par hasard, la bibliothèque de ce musée présenta vite un intérêt si grand que l'espoir d'y rester enfermée quelque nuit ne me parut pas présenter le moindre sujet de scandale. Je devins membre de la Société des Américanistes et découvris alors l'Ecole pratique des Hautes Études où Guy Stresser Péan dirigeait un cours sur les rites Aztèques. La curiosité me poussa à étudier ce peuple qui avait pratiqué ces rites étranges, des ouvrages me furent indiqués, le titre de l'un deux était fait pour me plaire: c'était 1'«HISTORIA DE LOS MEXICANOS POR SUS PINTURAS». C'est celui que je choisis.

Son contenu m'étonna... point de peintures. Quant au texte... je dus suivre des cours d'espagnol... Une documentation appréciable s'accumula dans mes fichiers.

Les Codices, manuscrits pictographiques, dont je vis maintes reproductions, devaient m'inspirer l'idée d'illustrer ce texte. Après des mois de laborieuses recherches, je changeai mon propre style, m'efforçant de comprendre les principes qui furent ceux des peintres de manuscrits mexicains et de m'y plier et les dieux du Mexique ressuscitèrent sur mes bristols. La longue pérégrination des Mexica fut une fois de plus évoquée par les pinceaux.

Aucune ambition ne m'a poussée à entreprendre ces travaux. Un texte s'est présenté. Il fallait le comprendre, il fallait l'interpréter, le traduire, le commenter et l'illustrer... et j'ai tenté l'aventure.

Paule Obadia-Baudesson - Août 1971



indexHMP.html